Aide à l’entreprise : Merci l’UE !On va bientôt pouvoir aider les femmes à créer des entreprises. Et à soutenir les PME qui participent aux foires et expositions… la Commission Européenne a en effet autorisé les États membres à créer 9 nouvelles aides à l’entreprise.

La France en a choisi neuf parmi les choix d’aides aux entreprises qui lui étaient proposés.

Les voici :

Aide d’entreprise en faveur des travailleurs défavorisés ou handicapés

On pourra embaucher des travailleurs défavorisés ou handicapés avec une subvention représentant 50% du salaire. Ceci pendant 12 mois, et jusqu’à 24 mois “pour un travailleur gravement défavorisé” (je cite).

Aide d’entreprise à l’entrepreneuriat féminin

Pour de nouvelles petites entreprises créées par des femmes. Cela représente une jolie somme : 15% des coûts liés à la création de l’entreprise puis le même pourcentage pendant 5 années après la création. Cela inclut les coûts juridiques, administratifs, et les coûts directement liés à la création. Même les frais de garde d’enfants sont comptabilisés.

Aide d’entreprise à l’investissement et à l’emploi en faveur des PME

20% pour les TPE, 10% pour les PME. Cela concerne les investissements, ainsi que l’embauche de salariés directement liés aux investissements.

Aide d’entreprise à finalité régionale (AFR)

Les régions pourront aider les entreprises à hauteur de 50% de leurs investissements.

Aide d’entreprise à la formation

25% pour une formation spécifique, 60% pour une formation générale.

Aide d’entreprise pour la protection de l’environnement

Tout ce qui permet de protéger l’environnement. Solaire, éolien, biocarburants, etc.

Aide d’entreprise aux services de conseil des PME et à la participation des PME aux foires

L’aide à l’entreprise consiste à rembourser 50% des frais liés à la première participation d’une entreprise à une foire ou une exposition. Cela inclut les frais de mise en place et de gestion du stand…

Aide d’entreprise sous forme de capital-investissement

L’aide consiste à la possibilité d’investir dans un fonds privé de capital-investissement. On aide ainsi les entreprises en amont, du côté des investisseurs.

Aide d’entreprise à la recherche et développement, et à l’innovation

Les organismes de recherche (universités, instituts de recherche) pourront financer plus facilement leurs recherches.

En conclusion : le financement publique fait des efforts pour les TPE et PME

Certaines mesures très concrètes comme l’aide des femmes créatrices d’entreprise… ou l’aide des entreprises à participer à des salons me paraissent très appropriées.

Par contre, c’est un peu compliqué : toutes ces mesures s’ajoutent à une pléthore d’autres aides à l’entreprise.

Crédit photo : Merci à openDemocracy.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement