Les entrepreneurs sont des anciens adolescents rebellesLe Journal of Vocational Behavior vient de publier une étude qui met en lumière la corrélation entre un le passé d’adolescent rebelle d’un individu… et son envie d’entreprendre.

Tout simplement parce que pour entreprendre, il faut innover, prendre des risques, sortir des sentiers battus…..bref, avoir gardé en soi un fond de rébellion.

L’étude réalisée par ces scientifiques renommés (source) fait suite à une première expérience dont les résultats ont été rendus publics en 2009.  A nouveau, 1000 hommes et femmes suédois ont été suivis de l’âge de 10 ans jusqu’à ce qu’ils atteignent 50 ans.

L’observation menée durant ces 40 ans a permis d’établir qu’un lien existe entre la rébellion modérée à l’adolescence et la vocation entrepreneuriale.

Il faut cependant noter :

  • que l’échantillon était composé exclusivement de Suédois (expérience à réitérer dans d’autres pays ?)
  • que le lien rébellion/création d’entreprise concerne uniquement les hommes
  •  que la rébellion doit être modérée : un peu d’insolence vis-à-vis de l’autorité parentale, des règles familiales qui ne sont plus trop respectées (un ado qui rentre après le “couvre-feu” par exemple), ou des infractions légères (au code de la route notamment…)

Et vous, quel type d’adolescent(e) étiez-vous ? L’entrepreneur(e) que vous êtes est-il/elle un(e) ex-rebelle ?

Crédit photo : merci à Shavar Ross 

 

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement