C’est une première avancée pour tous les gourmands et pour les professionnels passionnés ! Les restaurateurs n’auront plus le droit d’apposer la mention “fait maison” sur leurs menus lorsque les plats auront été cuisinés à partir de produits bruts surgelés (à ce sujet, voir : Le label “fait maison” entre en vigueur et autorise le surgelé).

Désormais, la mention “fait maison” concerne uniquement les produits crus transformés sur place.

Le label fait maison pour les restaurants évolue

Autres exigences :

  • lorsqu’elle est utilisée, la pâte feuilletée doit être cuisinée par le restaurateur (le décret de juillet 2014 autorisait la pâte surgelée)
  • lorsqu’un cuisinier utilise un produit d’une marque de renom, il doit le préciser et il ne peut pas apposer la mention “fait maison”

Les seules exceptions concernent donc les produits que le consommateur peut facilement identifier comme n’étant pas fabriqués sur place (le fromage, les pâtes, le pain…).

Enfin, les professionnels ne devront afficher la phrase « Les plats faits maison sont élaborés sur place à partir de produits bruts » que s’ils désirent valoriser les plats “Fait maison”.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com   
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement