207 132 ruptures conventionnelles ont été signées durant le premier semestre 2017, ce qui représente une augmentation de 7,1 % par rapport à la même période l’année précédente.

Et la tendance ne devrait pas s’inverser : ainsi, pour les seuls mois de mai et juin, ce sont respectivement 34 900 et 35 718 ruptures qui ont été conclues entre les employeurs et les salariés.

Lancée en 2008, la rupture conventionnelle permet en effet aux deux parties en présence de s’entendre d’un commun accord sur la fin d’un CDI (contrat à durée indéterminée). Dans ce cas (contrairement à une démission), le salarié conserve le bénéfice de l’assurance-chômage et il perçoit également une indemnité calculée au prorata du temps passé dans l’entreprise. Certains se servent d’ailleurs de ce dispositif pour créer ensuite leur propre business.

Le succès de la rupture conventionnelle ne se dément pas depuis sa création et, en 9 ans, ce sont 2,69 millions de séparations de ce type qui ont été validées.

Ruptures conventionnelles : les chiffres du premier semestre 2017

Les démissions représentent encore 50% des ruptures de CDI

En 2016, ce sont au total 390 778 ruptures conventionnelles (en 2015 : 359 000) qui ont été homologuées.

Elles ont ainsi représenté 16% des ruptures de CDI, contre 6% pour les licenciements économiques et 50% pour les démissions.

Il ne faudrait pas pour autant idéaliser ce type de séparation “à l’amiable” ! Une étude réalisée en 2015 (voir ici) a montré que la situation est loin d’être idyllique : ainsi, lorsque la rupture est à l’initiative de l’employeur, 30% des salariés considèrent qu’ils ont été obligés de quitter leur établissement (pré-retraite déguisée ou menace de suppression de poste).

Pour les 57% des salariés qui sont à l’initiative de la rupture conventionnelle, la motivation principale est de démissionner tout en conservant leurs droits à percevoir des allocations-chômage (67%). Un quart seulement des ruptures conventionnelles correspondrait à une réelle envie de mobilité.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement