Les commerçants qui viennent d’ouvrir une nouvelle boutique ont souvent la surprise de constater la difficulté qu’il peut y avoir pour attirer les clients à l’intérieur du magasin.

Apposer une enseigne et créer une jolie vitrine est loin d’être suffisant ! En fait, noyés dans la masse des boutiques existantes ou isolés dans une rue un peu excentrée, les petits commerces manquent souvent de visibilité.

Voici quelques conseils pour que votre boutique soit remarquée :

mains.jpg De la lumière pour être vu de loin

Il ne s’agit pas de laisser votre enseigne ou votre commerce allumé toute la nuit ! Mais n’oubliez pas qu’en soirée ou durant l’hiver (les journées sont beaucoup plus courtes), vos clients doivent aussi pouvoir vous trouver.

Il est notamment très intéressant de placer une enseigne lumineuse de façon à attirer l’œil des passants.

Le truc qui marche : créez un visuel sympa (un logo, un petit personnage, …) qui personnifie votre activité  et votre boutique. Il sera ainsi facilement identifié par vos clients, même de loin.

Pour avoir une idée des tarifs, n’hésitez pas à demander des devis à un enseigniste exerçant à proximité de chez vous ! La plupart du temps, le coût de l’enseigne lumineuse inclus tout le travail préparatoire (design et création des maquettes), donc, sauf à être un pro du graphisme, les coûts restent intéressants pour avoir un rendu vraiment qualitatif (parce qu’une enseigne “moche”, ce n’est pas très vendeur…). Un exemple d’enseigniste pour Paris et l’Ile-de-France : www.forli.fr.

Le bon plan “économie” : Pour réduire la facture d’électricité et éviter le gaspillage d’énergie, équipez-vous  d’un programmateur (il y en a dans les magasins de bricolage) pour déterminer à l’avance l’heure à laquelle l’enseigne sera allumée ou éteinte. Vous pouvez faire la même chose avec l’éclairage de votre vitrine. 

open.jpgOsez la couleur et le contraste

Les magasins à côté du vôtre sont tous éclairés avec des néons blancs ? Misez sur la couleur ! A l’inverse, s’ils sont tous saturés de couleurs, optez pour un éclairage blanc.

Ce qui compte, c’est de sortir du lot ! 

Le bon rythme dans la rotation des vitrines

Une vitrine n’est jamais faite une fois pour toutes ! Dans l’idéal, il faut prévoir 2 changements par mois afin de casser la lassitude et le sentiment de “déjà-vu”.

 Le plus simple est de vous faire un calendrier à l’avance avec les temps forts de l’année (la rentrée scolaire, la Saint-Valentin, Noël, Pâques, les soldes…) et/ou  ceux qui sont spécifiques à votre activité/commerce (date anniversaire, foire économique, participation à un salon, pics d’activité, produits en difficulté à mettre en avant…).

 Vous n’aurez plus alors qu’à changer régulièrement vos vitrines en fonction des thèmes définis dans ce planning.

Bon à savoir : pour ne pas nuire à l’efficacité de cette stratégie, pensez à placer à l’entrée du magasin les produits que vous avez mis en avant dans votre vitrine. Il s’agit de créer une cohérence visuelle mais aussi de simplifier l’achat de produits “coups de cœur” (une fois que le client les a repérés en vitrine, il doit pouvoir les trouver rapidement).

Avancez sur le trottoir

En fonction de votre activité, renseignez-vous auprès de votre mairie pour demander l’autorisation de sortir un étalage sur le trottoir devant votre magasin. 

Le coût annuel n’est généralement pas très élevé et, dans tous les cas, le retour sur investissement (ROI) est largement positif.

Et vous, comment procédez-vous pour augmenter la visibilité de votre commerce ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement