Les “mompreneurs”,  ce sont ces mères de famille qui ont choisi de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.  Autour d’elles, les idées reçues sont légion…mais une récente étude (mai 2013) menée par l’association CCI Entreprendre vient de remettre les pendules à l’heure, chiffres à l’appui.

mompreneur : les statistiques en 2013

 Voilà les résultats de l’étude menée auprès de 56 000 mamans qui sont passées dans les CCI pour créer leur entreprise :

Idée reçue n°1 : Les mompreneurs créent leur entreprise plus tard que les hommes

FAUX. Les mamans et les papas qui créent leur entreprise ont des profils quasiment identique : intérêt du projet,  diplômes….

L’âge moyen constaté est similaire : 38 ans.

Idée reçue n°2 : Les mompreneurs sont majoritairement des femmes au foyer

FAUX.

Les chiffres sont explicites :

  • 54 % des mompreneurs sont d’anciennes employées ou ouvrières
  • 12 % sont d’anciennes cadres
  • seulement 8 % d’entre elles ont créé leur entreprise alors qu’elles étaient précédemment des femmes au foyer

Idée reçue n°3 : Les mompreneurs créent leur entreprise comme une activité secondaire

FAUX.

68 % des mompreneurs ont fait le choix de quitter leur emploi pour se consacrer totalement au lancement et au développement de leur entreprise.

Idée reçue n°4 : Les mompreneurs ont pour objectif de gagner plus d’argent

FAUX.

Parmi les raisons essentielles qui les ont conduit à devenir des entrepreneures, il y a :

  • l’envie de vivre de leur passion (31%)
  • le goût de l’entrepreneuriat et de l’indépendance (25 %)
  • elles ne sont que 9% à se lancer dans l’espoir de gagner beaucoup plus d’argent (71 % considèrent qu’elles gagneront un revenu équivalent ou légèrement supérieur à ce qu’elles avaient auparavant)

 Idée reçue n°5 : Les mompreneurs sont très isolées et mal perçues par leur entourage

FAUX.

Même si de nombreux clichés ont la vie dure (Voir le témoignage d’Alexandra : “Être femme, entrepreneure…et travailler à domicile”), 64 % se sentent soutenues par leurs proches.  Cette compréhension est d’autant plus importante qu’elles sont 57% à estimer que la prise de risque liée à la création d’entreprise est réellement importante.

Idée reçue n°6 : Les mompreneurs créent des entreprises dans les mêmes secteurs d’activité

FAUX.

Les mamans chefs d’entreprise créent aussi bien leur activité dans le commerce, dans l’industrie, que dans les services aux particuliers.  Elles orientent plutôt leur choix en fonction de leur cursus universitaire :

  • les mompreneurs qui viennent de l’enseignement supérieur s’intéressent plutôt aux services aux entreprises (20 %), au commerce (18%), aux services aux particuliers (11%) et à l’hôtellerie (9%)
  • les plus diplômées privilégient l’industrie
  • les moins diplômées préfèrent majoritairement le commerce

 Idée reçue n°7 : Les mompreneurs ont le même profil

FAUX.

Il n’y a pas UNE mais DES mompreneurs !

Les mères et créatrices qui viennent du secteur de l’action sociale ou de la santé préfèrent créer dans le commerce (20%) ou dans l’hôtellerie et la restauration (18%).

26% des mamans qui ouvrent leur commerce sont également issues du commerce ambulant.

En revanche, celles qui se lancent dans les services aux particuliers ont déjà exercé auparavant dans ce secteur et 82% envisagent une création en solo (à titre de comparaison, seulement 38% des mompreneurs souhaitent créer seules dans le secteur des  cafés/hôtels/restaurants).

Et vous ? Que pensez-vous de ces idées reçues ? Si vous êtes mompreneur, est-ce que vous vous reconnaissez dans ces statistiques ? 

Crédit photo : merci à Elvis Kennedy

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement