Assurer la sécurité de la France est une prérogative qui relève du domaine régalien.  Mais comme elle est à la base de toute possibilité de commerce (pas de sécurité => pas de business), certains entrepreneurs ont décidé d’aider l’État à assumer cette fonction.

Le 15 novembre, soit deux jours après les attentats de Paris, Marc Simoncini (fondateur de Meetic) a lancé un appel aux entrepreneurs expatriés pour leur demander de rentrer en France afin d’y payer leurs impôts.

En voici un extrait :

Alors, mes amis, je vous en conjure, revenez en France, revenez entreprendre, revenez avec votre intelligence et votre énergie, vos idées et votre enthousiasme, revenez, payez y vos impôts, vous verrez ça n’est pas si difficile ! Revenez, parce que si nous ne sauvons pas notre nation vous aurez vous aussi bientôt tout perdu.

Ce message a visiblement touché Jean-Charles Mille, le directeur de Premium Film, une société pourtant domiciliée en France.  Il vient d’effectuer un don de 5000 euros, correspondant à 1% du chiffre d’affaires de son entreprise, pour aider l’État dans sa lutte contre le terrorisme.

Les patrons qui appellent à lutter contre le terrorisme

Dans le courrier adressé à Michel Sapin (voir ici), il explique son geste par l’importance du déficit de l’État et les dépenses à venir pour recruter pour la sécurité. Il ne veut pas que la situation s’aggrave. Il dit aussi espérer “que les grands groupes feront de même proportionnellement à leurs revenus”.

Jean-Charles Mille précise en outre qu’il ne demande aucune contrepartie et que ce don sera une charge exceptionnelle dans son bilan 2015.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Estimez-vous que ces initiatives sont intéressantes ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement