Connaissez-vous le CDI intérimaire (CDI-I) ? Ce dispositif, en vigueur depuis mars 2014, peut être proposé par une entreprise de travail temporaire à ses salariés.

CDI intérimaire et loi RebsamenLe principe : dans le contrat de travail en CDI, il est prévu des périodes de missions et des périodes d’intermission (c’est-à-dire des périodes non-travaillées) pour permettre une plus grande souplesse tout en sécurisant les salariés (ils sont payés entre deux missions).

L’objectif était de signer 20 000 CDI intérimaire en 3 ans. Or,  jusqu’à présent, seulement 3000 contrats de ce type ont été mis en place alors qu’il y a plus de 500 000 travailleurs intérimaires à temps plein.

Dans le cadre de la loi sur la modernisation du dialogue social (dite “loi Rebsamen”), des mesures ont été prises pour rendre le CDI intérimaire plus attrayant :

  • le CDI intérimaire figure désormais dans le Code du travail
  • suppression du délai de carence (un tiers du temps de la mission effectuée) entre deux missions sur un même poste
  • la durée maximale d’une mission a été allongée : elle est portée à 3 ans  (elle était de 18 mois auparavant)
  • deux renouvellements de mission sont désormais possibles (au lieu d’un seul)

Les syndicats redoutent que ce type de contrat finisse à terme par se substituer au CDI classique.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement