Les créateurs d’entreprises, et tout spécialement celles et ceux qui créent en auto-entreprise, reçoivent de nombreux courriers de prospection suite à leur inscription.

Certains, provenant du “RSI”, voire du “SRI”, sont des sociétés utilisant ces acronymes pour vendre leurs services.

Bien d’entre-vous se font tromper, pensant qu’il s’agit du “vrai” (dans le sens, l’historique, que l’on connaît depuis toujours), à savoir  le Régime Social des Indépendants. Et qu’il s’agit d’un courrier d’appel à cotisations venant du “vrai” RSI.

Le RSI

Or, deux nouvelles sont tombées ces jours-ci.

- Tout d’abord, le Jury de déontologie publicitaire (qui dépend de l’ARPP) a rendu un avis concernant ces pratiques, que l’on dénonce depuis longtemps ici même. Cet avis demande, en tous cas à l’une des sociétés, d’arrêter la pratique dont on parle, en tous cas sur la forme actuelle.

- Un cabinet d’Avocats, Amblard-Avocats, semble décidé à aider les personnes qui pensent avoir été trompées par ces “faux RSI”.

Ils ont l’intention de porter plainte, et cherchent à entrer en contact avec un maximum de personnes se sentant trompées. Merci si vous le faites de les contacter de la part de Gautier Girard. Je suis entré personnellement en contact avec Marc Amblard, qui a apporté les précisions suivantes concernant leur action :

  • Ils ne font pas payer de frais de dossier.
  • Ils se rémunèrent uniquement en cas de succès, via un partage des sommes recouvrées.

Cette initiative méritait donc amplement d’être connue ici même.
N’hésitez pas à faire passer le message, et à commenter si vous voulez en parler.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement