D’après l’INSEE, il y a plus de 50 000 salariés en France qui exercent une autre activité en parallèle en tant qu’indépendant ou via des groupements d’employeurs, du multi-salariat ou des sociétés de temps partagé en prestations de services. Si ce phénomène reste marginal, il est néanmoins en constante augmentation.

La publication de la 2nde édition du Baromètre du travail à temps partagé, réalisée par le Portail du temps partagé, permet d’en savoir plus sur cette nouvelle façon de travailler.

Voici ce qu’il faut retenir :

Le travail à temps partagé, une solution pour booster l’emploi ?

Qui sont les travailleurs à temps partagé ?

Il y a 54% d’hommes et 46% de femmes qui travaillent grâce au temps partagé et à 86% en temps que cadres dirigeants.

Ils sont âgés de plus de 40 ans (38% ont entre 40 et 49 ans et 41% de 50 à 59 ans) et ils exercent leur activité parallèle sous différents statuts :

  • 59% en tant qu’indépendant (SARL, SASU, auto-entrepreneur)
  • 13% en pluriactivité (cumul de plusieurs statuts)
  • 12% en portage salarial
  • 8% en tant que salarié d’un Groupement d’Employeur (GE)
  • 5,6% avec un contrat de travail à temps partiel par entreprise (multi-salariat)
  • 2,4% en tant que salariés d’une entreprise de travail à temps partagé (ETTP)

Ils sont 38% à intervenir en Ile-de-France, 33% en régions de grande agglomération (Lyon, Marseille, Lille, Nice, Toulouse, Bordeaux…) et 28% en régions hors grande agglomération.

Les 3 domaines d’activité les plus importants sont : les ressources humaines (27%), commercial/marketing (22%), finance et humain (22%).

Combien de temps interviennent-ils en entreprise ?

  • 31% de 10 à 15 jours par mois
  • 29% moins de 10 jours par mois
  • 27% temps plein ou quasi temps plein
  • 13% aléatoire

Est-ce que ce mode de fonctionnement est satisfaisant ?

Si 36% expérimentent le travail à temps partagé depuis moins d’un an, 44% ont entre un et cinq ans d’ancienneté.

53% ont voulu tester une nouvelle façon de travailler, 21% ont saisi une opportunité du moment et 21% veulent retrouver un emploi.

Cette expérience semble en tout cas concluante puisque 96% souhaitent rester au temps partagé !

Les entreprises ET pour les professionnels indiquent en effet que ce mode de fonctionnement présente plusieurs avantages :

  • du côté des professionnels : diversité des missions (32%), équilibre vie professionnelle et vie personnelle (26%) et autonomie (25%)
  • du côté des entreprises : la flexibilité (26%), une expertise plus pointue sur certaines compétences (26%) et une meilleure maîtrise des coûts (21%)

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà expérimenté le travail à temps partagé ?

Crédit photo : Leticia Chamorro

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement