Les grandes faillites, c’est-à-dire celles qui concernent les sociétés de plus de 50 salariés, commencent enfin à baisser durablement (-10% par rapport à 2014 et -23% par rapport à 2013).

Publié par le cabinet Altares ce 19 janvier, le rapport montre que les grosses PME qui ont survécu à la crise sont plus solides et ont su se restructurer.  Par conséquent, leur impact sur l’emploi est aussi en baisse (-10 000 emplois directs menacés par rapport à 2014 et -38 000 par rapport à 2013). 235 000 emplois directs sont malgré tout encore menacés.

Les faillites d’entreprise au dernier trimestre 2015

Les petites entreprises toujours en difficulté

Mais cette embellie ne doit pas faire oublier une autre réalité : les plus petites entreprises continuent de souffrir. La détérioration de leur situation fait d’ailleurs augmenter le nombre total de défaillances de 0,8% par rapport à 2014 (63 081 entreprises ont été mises en liquidation).

Le dernier trimestre 2015 a été en ce sens particulièrement décevant.

Vous pouvez télécharger l’intégralité du rapport d’Altares ici :  Défaillances d’entreprises en 2015

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement