Les chefs de petites et microentreprises sont-ils à bout de souffle ? Une étude réalisée par Vistaprint auprès de 500 d’entre eux montre qu’ils sont nombreux à être physiquement et psychologiquement épuisés…mais qu’ils ne partiront pas pour autant en vacances.

Voici les principales données à retenir de cette enquête :

Les dirigeants des petites entreprises sont épuisés et ne partent pas assez en vacances

Les conséquences de la gestion d’entreprise sur la santé des entrepreneurs

  • 38% ont ressenti un impact sur leur santé physique
  • 59% ont été confrontés à des troubles du sommeil depuis qu’ils sont indépendants
  • 57% constatent une augmentation de leur anxiété
  • 60% trouvent que la gestion d’une entreprise est émotionnellement épuisante

L’équilibre vie privée/vie professionnelle 

  • 49% estiment travailler trop
  •  39% ont déjà constaté une dégradation de leur vie familiale ou de leur vie de couple en raison de leur emploi du temps trop chargé
  • 57% ressentent souvent une réelle baisse de motivation 

Les vacances

Ils sont nombreux à avoir une appréhension quand ils pensent aux vacances :

  • 53% redoutent de prendre des jours de repos car cela va faire baisser leurs revenus
  • 43% craignent des problèmes d’organisation ( 75% pour les 18-24 ans et 28% pour les plus de 55 ans)
  • 41% éprouvent du stress à l’idée de partir et de laisser leur entreprise 
  • 40% des 18-24 ans culpabilisent de partir en vacances

Par conséquent, ils ne partiront pas autant qu’ils le voudraient cet été :

  • 12% ne prendront aucunes vacances cet été
  • 32% partiront quand même plus de 15 jours
  • la majorité des entrepreneurs prend 9,6 jours alors qu’ils estiment avoir besoin de 12 à 13 jours pour être bien reposés
  • 57% consultent quand même leurs emails ou leur téléphone professionnel quand ils sont en vacances

Il y a aussi des différences en fonction des régions. Les entrepreneurs parisiens partent par exemple plus longtemps en vacances (45% prennent plus de 15 jours) et ils culpabilisent moins de le faire (22% contre 40% dans le nord-est) car ils trouvent qu’ils travaillent au-delà de leurs limites (56% contre 47% dans le reste de la France).

De même, l’âge influe sur la perception des vacances. Chez les 18-24 ans, 39% prendront moins de 8 jours de vacances et 14% ne partiront pas du tout. Alors que chez les plus de 55 ans, 40% prendront plus de 15 jours (alors qu’ils sont 60% à considérer avoir besoin de cette durée de repos).

Et vous, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous partis en vacances ou comptez-vous le faire  ? Vous sentez-vous épuisés ?

Crédit photo : TeaMartin
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement