Les e-commerçants sont-ils imprudents quand il s’agit de protéger la sécurité des données de leurs clients ? Apparemment oui… C’est en tout cas ce que montre une infographie réalisée par Runiso (une entreprise française spécialisée dans la sécurité et l’hébergement).

Voici 10 chiffres-clés très éloquents :

Cet article est réalisé à l’occasion de l’événement éditorial spécial “3 Jours du e-commerce” du  22 au 24 septembre 2015 sur Gautier-Girard.com.

Sécurité des données et e-commerce ou m-commerce

  1. il y  a 650 millions de transactions en ligne par an, dont 80% sont réalisées par carte bancaire
  2. le taux de fraude à la CB a baissé en 2013 ( - 0,251% du montant des transactions) mais il reste 20 fois supérieur au taux de fraude des commerces de proximité
  3. 85% des internautes considèrent que la sécurité joue un rôle important dans le choix d’un e-commerce
  4. 70% des e-commerçants sont imprudents et ne protègent pas assez les mots de passe de leurs clients
  5.  seulement 14% des e-commerçants ont mis en place des processus pour obliger les internautes à complexifier leurs identifiants et leurs mots de passe
  6. 45% des sites marchands envoient encore, de façon visible, les identifiants et les mots de passe à leurs clients (sur leur boite mail)
  7. en 2013, 93% des applications web restaient exposées à des vulnérabilité connues
  8. 80% des attaques réussies en 2015 exploiteront des vulnérabilités connues
  9. il faut 197 jours  en moyenne (soit plus de 6 mois !) pour qu’un e-commerce détecte une attaque profonde sur son système d’information
  10. il n’y a que 34% de sites marchands qui ont prévu des procédures de réponses aux incidents

Voir l’infographie

En bref, les e-commerçants français ont encore du pain sur la planche s’ils veulent améliorer la sécurité de leurs boutiques en ligne !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement