Sur internet, les commentaires mensongers et dénigrants sont devenus monnaie courante. Leur impact sur les clients potentiels d’une entreprise peut pourtant être particulièrement néfaste.

Mais cette fois, le groupe Bernard-Loiseau a décidé de ne pas se laisser faire. Sur le site des Pages Jaunes, un internaute avait écrit en juillet 2013 à propos du restaurant Loiseau des Ducs à Dijon: “Restaurant très surfait, tout en apparat, très peu de choses dans l’assiette, l’assiette la mieux garnie est celle de l’addition”.

Or le restaurant ne devait ouvrir ses portes que cinq jours plus tard…

Commentaires malveillants : un internaute condamné

L’avis a été constaté par huissier et la directrice du groupe, Ahlame Buisard, a porté plainte. Une enquête a été menée pour retrouver l’identité de l’internaute qui se cachait derrière un pseudonyme.

Le 6 octobre 2015, le tribunal de grande instance de Dijon a considéré que cet avis “ne peut pas correspondre à l’expression d’un avis objectif se fondant sur une expérience réelle”.

L’internaute a donc été condamné à payer :

  • 2000 € au restaurant Loiseau des Ducs
  • 500 € à la SA Bernard Loiseau
  • plus de 5000 € de frais liés à la recherche de l’auteur des  commentaires

En parallèle, il faut également rappeler qu’un nouveau texte devrait être soumis aux députés avant juin 2017 pour lutter contre les faux avis négatifs.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement