Une étude réalisée par l’Ifop pour l’Observatoire des courtiers en assurances April montre que les dirigeants d’entreprise sont assez inquiets sur leur situation actuelle, ou quand ils envisagent l’avenir… mais les femmes sont nettement plus positives.

Publiée le 28 février dernier, cette enquête réalisée auprès de patrons de TPE montre notamment que 67% d’entre eux se disent pessimistes (+7 points par rapport à 2016). Angoissés et surmenés, ils sont aussi 45% à redouter la précarité financière (ce pourcentage grimpe à 66% pour les moins de 40 ans).

Au quotidien, ils se préoccupent surtout :

  • de l’ambiance au travail et de la qualité des relations avec leurs salariés (87%),
  • du développement de nouveaux produits ou services (66%).

Et même s’ils n’y pensent pas tous les jours, les dirigeants reconnaissent penser régulièrement à leur retraite.

Face à cette pression continue, ils sont 85% à vouloir consacrer davantage de temps à leurs proches, mais aussi à prendre du recul sur leur activité (72%) et à mieux s’occuper de leur santé (71%).

Le moral des dirigeants et des dirigeantes en février 2017

Les dirigeantes sont plus optimistes

Quant elles envisagent l’avenir, les dirigeantes sont nettement plus confiantes (61%) que leurs homologues masculins (50%). 32% pensent même que leur activité va connaître la croissance.

Pour autant, elles estiment que du point de vue de l’entrepreneuriat, rien ne change vraiment. 68% pensent notamment qu’être à la tête d’une entreprise ou y accéder n’est ni moins, ni plus facile qu’il y a dix ans quand on est une femme. Cependant, 43% des hommes considèrent que c’est plus simple, notamment - pour 70% d’entre eux - à cause d’une évolution des mentalités.

Et vous ? Comment envisagez-vous l’avenir ? Avec confiance ou avec inquiétude ?

*Étude réalisée entre le 5 et le 16 septembre 2016 par l’Ifop auprès de 502 dirigeants d’entreprise de moins de 20 salariés

Crédit photo : merci à FamilySweetery 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement