Face aux nombreuses inquiétudes suscitées par la réforme des qualifications professionnelles qui figure dans le projet de loi Sapin II, Emmanuel Macron a voulu rassurer les coiffeurs.

Le 24 avril dernier, le ministre de l’Économie a ainsi  confirmé que le brevet professionnel restera obligatoire pour ouvrir un salon de coiffure. Il s’agit en effet de garantir aux clients un service de qualité et une vraie sécurité.

Coiffeurs et brevet professionnel obligatoire

En revanche, des changements pourraient être apportés concernant la valorisation des acquis de l’expérience. L’objectif est de permettre aux titulaires d’un CAP d’obtenir leur brevet professionnel en prenant en compte leur parcours professionnel. Un projet de décret devrait être proposé en ce sens dans les semaines à venir.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

La coiffure en France : quelques chiffres clés

Nombre de clients par jour : 1 million
Entreprises : 83 000
Salariés : 160 000
Chiffre d’affaires annuel du secteur : 6,4 milliards d’euros

    Crédit photo: Darian
    Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement