La Cipav est la caisse de retraite complémentaire des professions libérales. Elle assure aussi, par délégation de la CNAVP, la gestion du régime de base.

Comme avec le RSI, il peut y avoir des dysfonctionnements assez catastrophiques pour les entrepreneurs : appels de cotisations erronés, difficultés pour liquider la retraite , etc…  La Cour des Comptes avait d’ailleurs publié un rapport en février 2014 qui pointait du doigt sa “gestion désordonnée” et son service déplorable” (source).

D’où l’inquiétude des dirigeants affiliés à la Cipav qui vont désormais devoir se soumettre au prélèvement automatique mensuel pour le paiement de leurs cotisations.  Ceux qui n’auront pas envoyé leur RIB avant le 6 novembre 2015 devront payer une majoration de 0,2%.

cipav : prélèvement obligatoire cotisations sociales

Dans le courrier qu’elle envoie à ses adhérents, la Cipav explique que ce changement fait suite au décret 2014-1637 (voir ici) qui rend obligatoire le paiement des cotisations “par voie dématérialisée”.

Si les entrepreneurs ne s’opposent pas à la dématérialisation, ils souhaiteraient en revanche avoir le choix du moyen de paiement pour privilégier, par exemple, le virement.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement