Les artisans du BTP sont physiquement et moralement éprouvés… Alors que le secteur du bâtiment se porte mieux, les professionnels du secteur vivent mal l’intensification de leur rythme de travail.

Le Baromètre 2016 Artisanté BTP *, réalisé par la CAPEB (confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) et publié le 9 mars dernier, met en lumière une situation préoccupante :

  • 60% travaillent plus de 50 heures par semaine (dont 23% plus de 60 heures)
  • 59% travaillent le week-end, dont 48% régulièrement et 11% systématiquement

Sans surprise, cette large amplitude horaire consacrée à leur vie professionnelle empiète sur leur vie personnelle (87%) et ils sont notamment 79% à estimer qu’ils ne consacrent pas assez de temps à leur entourage.

La santé des artisans du BTP en 2017

Un impact sur leur santé

En 2016, la moitié des artisans ont vu leur activité repartir à la hausse, ce qui explique que 36% soient optimistes (en 2015 : 28%) quand ils pensent à l’avenir.

Pour autant, l’importante charge de travail a un véritable impact sur leur santé.

Il sont ainsi près de 6 artisans sur 10 (58%) à se sentir souvent, voire très souvent, stressés (ils étaient 53% en 2015). Ils souffrent également de douleurs musculaires ou articulaires (70%), ainsi que d’une fatigue importante et de troubles du sommeil (50%). Un artisan sur 3 ne se considère d’ailleurs pas en bonne santé.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Si vous êtes artisan du BTP, vous reconnaissez-vous dans cette étude ?

* Cette enquête a été réalisée auprès de 2 336 artisans de toute la France via un questionnaire sur internet (de novembre à décembre 2016) par l’Institut de Recherche et d’Innovation sur la Santé et la Sécurité au Travail (IRIS-ST).

Crédit photo : Julien 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement