Comment favoriser la création ou la transmission d’entreprises en France ? Dans un rapport remis par la députée Fanny Dombre-Coste au gouvernement le 7 juillet 2015, une proposition attire l’attention : la création d’un service civique entrepreneurial.

service civique pour créateurs et repreneurs d’entreprise

Les jeunes de 18 à 25 ans accompagnés dans un projet de reprise par un Pepite (Pôle d’entrepreneuriat étudiant) ou par un mentor pourraient ainsi bénéficier d’une indemnité de 600 € et d’une expertise pendant la réalisation de leur “Engagement civique entrepreneurial”.   Ils ne seraient pas les seuls : les créateurs d’entreprises ou les porteurs de projet (lorsque le projet est sur le point d’être finalisé) pourraient également en bénéficier.

Concrètement,  l’Engagement civique entrepreneurial serait constitué d’un contrat d’une durée allant de 6 à 12 mois et signé entre un chef d’entreprise parrain, le jeune et un organisme d’accueil agréé. Le jeune pourrait alors se consacrer à des missions en entreprise avec des objectifs précis à atteindre.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement