Un rapport sénatorial publié le 13 janvier 2015 estime que passer la durée légale du travail à 37 heures hebdomadaires, sans compensation salariale, permettrait de réduire de coût du travail de 3% (source).

En revanche, les salariés perdraient en moyenne 630 euros nets par an.

Augmentation du temps de travail

Pour faire évoluer les règles du temps de travail, afin d’améliorer la compétitivité des entreprises, 4 pistes ont ainsi été envisagées :

  • augmenter la durée du travail sans compensation salariale.
  • supprimer la majoration pour les heures supplémentaires. Dans ce cas, l’impact sur le coût du travail serait moindre (- 0,4%). Les salariées perdraient en moyenne 270 euros nets/an.
  • reporter le seuil de déclenchement des heures supplémentaires (au lieu de 35 heures, cela pourrait être au-delà de 36 heures par exemple).
  • diminuer la majoration pour heures supplémentaires (mais l’effet sur la baisse du coût du travail serait “marginal”).

Dans la fonction publique, l’augmentation du temps de travail aurait aussi des conséquences :

  • si 36 heures par semaine : 77 000 emplois en moins donc environ 2 milliards d’euros d’économie pour l’État.
  • si 37,5 heures par semaine : 5 milliards d’euros d’économies pour les trois fonctions publiques (État, hospitalière et territoriale).

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement