Devant l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA), Emmanuel Macron a réaffirmé mardi 8 décembre 2015 sa volonté de moderniser le système de qualification des artisans.

Loi Noe : moins de qualifications pour les artisans

Il estime qu’il faut procéder à une simplification dans plusieurs situations car certaines contraintes “ne sont pas justifiées”.

Le ministre de l’Économie a pris l’exemple de la restauration, un  fleuron de l’excellence française, alors qu’il n’y a pas besoin d’un diplôme préalable pour ouvrir un restaurant.  Il se demande alors pourquoi un diplôme de carrossier est nécessaire quand il s’agit d’ouvrir une entreprise de lavage de voitures.

Les qualifications qui visent la santé et la sécurité ne seraient pas concernées.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement