Pokémon Go, le célèbre jeu de réalité augmentée, fait fureur auprès des salariés… ce qui n’est pas sans conséquences pour les entreprises !

En Allemagne en tout cas, le problème est pris très au sérieux :

  • Volkswagen et Bosch l’ont tout simplement interdit
  • BASF, Evonik et ThyssenKrupp ont rappelé à leurs collaborateurs que jouer à un jeu en ligne, dont Pokémon Go, sur un smartphone était contraire aux consignes de sécurité
  • Daimler a émis une recommandation pour conseiller à ses salariés de ne pas jouer à ce jeu en rappelant que l’usage des caméras des smartphones est de toute façon interdit à l’intérieur de ses usines (or, sans caméra, Pokémon Go est nettement moins attractif)

Quand Pokémon Go perturbe le fonctionnement des entreprises

Pourquoi une telle interdiction ?

Plusieurs raisons justifient l’interdiction de Pokémon Go :

  • les salariés ne sont pas là pour jouer mais pour travailler et il n’est pas possible de faire correctement les deux en même temps
  • le risque d’accidents du travail augmente (il y a une baisse de la concentration et de la vigilance)
  • il peut aussi y avoir un risque d’espionnage industriel via la fonction de localisation, le partage des données et la webcam. Des données confidentielles peuvent tout à fait être transmises à des tiers… C’est pour cela que les entreprises interdisent également à leurs salariés de télécharger cette application sur leurs smartphones professionnels.

Aux États-Unis, pour des raisons similaires, Boeing a aussi interdit la chasse aux Pokémons pendant les heures de travail. Un employé a notamment manqué de se blesser et le jeu avait été téléchargé sur 100 téléphones professionnels.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Sadie Hernandez
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement