Le 1er juillet 2016, le règlement européen eIDAS (identification électronique et services de confiance) entrera en vigueur.

A compter de cette date, pour tous les États membres de l’Union Européenne, la signature électronique et la signature manuscrite auront exactement la même valeur juridique. L’horodatage électronique des transactions sera également valable.

L’objectif est notamment de simplifier les transactions dans les pays européens afin de faciliter les échanges commerciaux.

Signature électronique et signature manuscrite

La commission européenne devrait publier une liste de prestataires de service de confiance (”Trusted List”) afin que les entreprises puissent s’adapter tout en respectant le cadre légal.

Cette évolution devrait permettre de diminuer le temps passé pour finaliser la signature d’un contrat et d’augmenter, par conséquent, le nombre de contrats signés (plus la procédure est complexe ou longue, plus les abandons de commandes sont importants).

Autre avantage non négligeable : en plus d’être écologique, gérer les documents numériques est aussi moins coûteux que s’occuper de documents papiers (gain de temps, d’espace et de productivité).

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Chris 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement